Tout savoir sur le régime paleo

Le régime paléolithique ou régime paleo se fonde sur l’alimentation naturelle et spontanée des premiers hommes. Mis à l’honneur en 1985 par le Dr S. Boyd Eaton, qui présentait l’alimentation de l’âge de pierre comme celle idéale, il a été adapté par la suite. Il permet une perte de poids rapide, tout en apportant une plus grande énergie au quotidien et en améliorant l’état de santé général.

Les grands principes du régime paleo

regime paleo

La principale règle de ce régime est de supprimer de l’alimentation toute la nourriture industrielle, c’est-à-dire les produits transformés et les sucres raffinés, mais aussi les céréales. En effet, les céréales sont riches en glucides, provoquant une augmentation importante de la glycémie et donc une production accrue d’insuline, laquelle favorise le surpoids. Elles doivent être limitées à une centaine de grammes par jour, ce qui permettra de brûler les graisses accumulées. Tous les aliments sucrés (confiture, gâteaux) sont à bannir, ainsi que tous les produits industriels, trop riches en graisses, en sucre, en sel, voire en additifs de toutes sortes. D’une manière générale, les aliments sont consommés à l’état brut.
Les chercheurs affirmant que le régime alimentaire des hommes préhistoriques était principalement végétal, sont mis à l’honneur les fruits, les baies, les légumes, les graines. Quant au côté animal, il est réduit au gibier maigre, aux œufs, à quelques poissons, aux insectes, aux larves et aux mollusques. Les produits laitiers n’existant pas à l’âge de pierre, ils ne font pas partie de ce régime. Les légumineuses sont également exclues du régime.
Aucune quantité n’est imposée ; le nombre de repas est également libre. Les repas doivent être pris lorsque l’on a faim, et jusqu’à satiété.

Les aliments recommandés

regime paleo

Les fruits à privilégier sont les fruits rouges, pauvres en sucres mais riches en antioxydants : framboises, cassis, mûres, fraises, myrtilles. Les légumes doivent être consommés à volonté, tout en les variant ; ils permettent d’être facilement rassasié et leur diversité apporte tous les nutriments essentiels. Ils peuvent être assaisonnés avec de l’huile d’origine végétale, à condition de bien la choisir : une bonne huile ne doit pas contenir trop d’oméga 6 ni d’acides gras saturés, ce qui exclue les huiles de tournesol, d’arachide et de maïs ; au contraire, doivent être privilégiées les huiles d’olive, de coco, de lin ou encore d’avocat, pressées à froid.
Les fruits oléagineux (amandes, noix, noisettes) et les graines (de lin, de tournesol) apportent des graisses insaturées, des fibres, des protéines, des vitamines et des minéraux.
Les protéines sont apportées par les viandes maigres (volaille, escalope de veau, steak) ainsi que par les poissons, riches en oméga 3 et les œufs, à raison de 3 à 5 par semaine. Elles permettent de préserver la masse musculaire.
Du chocolat noir à 70% de cacao peut être consommé occasionnellement, ainsi qu’un ou deux verres de vin par jour.

Bien suivre le régime paleo

Ce régime ne se limite pas à préconiser un changement d’alimentation. Il conseille d’adopter le mode de vie des chasseurs-cueilleurs, et donc leur activité physique quotidienne : marche et efforts intenses ponctuels. Ainsi, cette modification du mode de vie permettra d’augmenter la masse musculaire et de réduire la masse grasse.
En raison de l’absence de produits laitiers, il est conseillé de miser sur les légumes riches en calcium (épinards, chou, cresson, navets, asperges…) et de s’exposer régulièrement au soleil pour favoriser la sécrétion naturelle par l’organisme de vitamine D.
Il est conseillé de passer progressivement à ce régime, pour voir comment le corps réagit à ce changement d’habitudes alimentaires. Il peut être monotone et difficile à suivre, en raison des nombreuses restrictions ; mais sa richesse en protéines et en fibre procure rapidement une sensation de satiété.
Enfin, puisque les produits frais et naturels sont à privilégier, il est conseillé de bien les choisir, notamment en optant pour des produits de saison et sans pesticides.

En savoir plus sur le régime paléolithique :

http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/Regimes/Fiche.aspx?doc=paleolithique_regime

Recherches menant à cet article :

  • régime paléolithique laetitia

Après avoir longtemps fait le yoyo entre différents régimes, cures et autres remède miracles, j'ai compris que la perte de poids n'avait rien de magique mais devait surtout être adaptée à la morphologie et au mode de vie de chacun d'entre nous. Je suis en passe d'en faire mon métier car je termine désormais mon cursus d'études en nutrition et sport, afin de devenir coach nutritionnelle ! Ce blog est en quelques sortes mon recueil de notes de toutes mes expériences !

Be first to comment